Raie Manta

MANTALEAU

 

 

drapeau egypte Compte-rendu du séjour en Égypte en juin 2009

Safaga

 

*Si vous utilisez Internet Explorer, vous pouvez sans risque autoriser le contenu bloqué pour visualiser le diaporama

 

 

Ci-dessous quelques exemples de photos.

Pour voir l'intégralité, consultez les galeries.

 

Date du séjour : 21 au 27 juin 2009

Organisation du voyage : Thomas Cook + Frédéric Lombard

Club : Frédéric Lombard

Plongées réalisées : 12 (dont 1 de nuit et un inoubliable baptême en recycleur)

sourire Avis général : Satisfaite!

 

Sites de mes plongées :

Sites des plongées : Abu Soma Garden, Gamul Soraya, Tobia Arbaa, Tobia Hamra, Middle Reef Nord (x2), Panorama Reef Nord et Sud, Gamul Kebir, Ras Abu Soma

Plongée de nuit : Gamul Kebir

Baptême en recycleur : Middle Reef

 

Accès à la galerie de photos sous marines

 

Accès à la galerie de photos sous marines / Format HTML

 

Un peu de géographie...

carte egypte

 

Carte des sites de plongée

carte de plongee Safaga egypte carte de plongee Safaga egypte

 

 

Compte-rendu du séjour

 

ORGANISATION DU VOYAGE ET DU SEJOUR

Réservation des vols avec Thomas Cook. Avantages : plusieurs possibilités de trajets comme Lille/Hurghada ou Bruxelles/Marsa Alam, horaires et compagnies connus à l'avance.

Réservation du séjour avec Frédéric Lombard pour la seconde fois, ayant été très satisfaite en 2008 (accès au site de Frédéric Lombard) . Parfaite efficacité encore une fois, réponses très rapides par mail de Frédéric ou Véro (sa femme), versement de l'acompte au salon de la plongée devant un verre... idéal!

 

En route vers Safaga

L'avion est arrivé à l'heure. Un taxi nous attendait à l'arrivée. Le chauffeur passe un coup de fil à Frédéric qui nous souhaite la bienvenue et prend rendez-vous pour les plongées du lendemain. 45 minutes plus tard, nous étions à l'hôtel à Safaga où nous attendait le personnel.

A signaler : le cas des visas à l'arrivée à l'aéroport....

En arrivant, des comptoirs pour les visas... au dessus, un panneau : 15 USD. On fait la queue, et quand arrive notre tour on nous demande 27 euros... je montre le panneau et la personne au guichet me répond "27 euros, c'est mon prix". Je remontre le panneau et mes dollars et il me répond "OK, 27 dollars". Je réponds que c'est 15 et j'attends... immobile, sans parler... et bien sur, la file d'attente est bloquée... Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le guichetier appelle une autre personne qui vient nous voir, prend nos passeports et nous fait signe de le suivre... il nous montre le guichet de la banque, donne nos passeports à la personne de ce guichet, je lui donne mes 15 dollars pour chaque passeport.. et voilà...

Si vous voulez éviter toute discussion, la file d'attente et le risque d'une arnaque, vous pouvez acheter vos visas d'avance (20 Euros via Frédéric)

 

Pour information : la pesée des bagages au comptoir d'enregistrement au retour

Nous avons observé certaines pratiques pas très conventionnelles... A certains guichets, les sacs à dos étaient pesés avec les bagages en soute pour déterminer un excédent de bagages à payer. De notre côté, on nous a affirmé que le matériel de plongée était limité à 25 kilos, j'ai du montrer le mail m'indiquant les 20 kilos en plus des 15 autorisés pour éviter toute discussion stérile...

Un conseil, ayez avec vous un papier précisant ce à quoi vous avez droit. Et si on vous demande de payer un excédent, exigez un reçu ou une facture... ce simple mot magique calme souvent le zèle auquel on peut se trouver confronté...

 

 

LOGEMENT

Nous avons choisi l'Hôtel Toubia, dans lequel nous avions déjà séjourné en juin 2008.

- Situation idéale : à 5 minutes à pieds de la marina, donc pas de transferts pour aller plonger, on est autonomes pour aller et venir du bateau à l'hôtel. Proche de la ville de Safaga où l'on peut aller faire quelques courses (eau, boissons, fruits, etc...) à des prix "locaux". Au bord de la plage, avec une petite plage privée au milieu de plages publiques et non au centre d'une concentration touristique.

- Les chambres sont simples, fonctionnelles, avec ou sans clim...

- La taille de l'hôtel, une vingtaine de chambres, fait que l'on est un client, pas un numéro. Quelques exemple : le patron est venu nous réveiller le premier jour pour ne pas louper le repas (on s'était endormis dans la chambre!), il nous a emmenés avec sa voiture personnelle à une banque pour faire du change.

 

Les repas

La table du Toubia a bonne réputation, à plusieurs reprises, nous avons été rejoints par des plongeurs logeant à d'autres hôtels afin de faire un repas ensemble.

Le soir, les tables sont dressées sur la plage, où un dîner aux bougies est servi au bord de l'eau. Cette sérénité est particulièrement agréable comparé aux grands complexes hôteliers où règne un brouhaha perpétuel.

Le repas est varié : soupe, crudités, viande ou poissons, féculents, fruit.

Le tarif des boissons est nettement plus raisonnable que celui des hôtels de la zone touristique de Safaga.

 

Petit ressenti en 2009, comparé à 2008.

Bien que le patron soit toujours aussi sympa, nous avons trouvé le personnel moins avenant et souriant.

Par exemple, au moment du départ, nous nous sommes retrouvés à devoir descendre nos bagages, dommage pour le pourboire que l'on laisse en fin de séjour, on est partis tous seuls, et il est resté dans ma poche...

Au niveau des repas, la qualité a semblé moins bonne. 6 jours sur 7 nous avons eu de la pastèque en dessert... il y a pourtant plein de fruits possibles et de boutiques pas chères pour cela à Safaga... pas d'autres desserts comme en 2008...

Le petit déjeuner était constitué de pain, fromage, tomates, doses individuelles de miel, beurre et confiture... un jus de fruit (très artificiel) ou de carcadet, parfois (pas tous les jours)... un peu limite! L'année dernière, il y avait plusieurs sortes de fromages, des yaourts, systématiquement du jus de fruit, parfois une spécialité sucrée... nous avons été un peu déçus par ce manque de variété.

Bref, à la place du patron, je veillerais à ce qui fait la réputation de ce petit hôtel : le service et la table car la concurrence semble s'être réveillée et s'appelle l'Amira...

 

L'hôtel Amira

Nous n'avons pas logé dans cet hôtel en 2008 car il faisait l'objet de féroces critiques (nourriture, état des équipements, de la piscine, des transats, des chambres...), à tel point de Frédéric Lombard avait cessé de le proposer à son catalogue.

Mais il a été récemment rénové et nous sommes allés le constater de visu. Notre demande de visite a été très bien acceptée à l'accueil et nous avons été rapidement rejoints par un membre du personnel qui nous a ouvert une chambre.

Elle nous a semblé agréable, propre et munie de ce qui nous manquait au Toubia : un frigo (bien pratique pour avoir de l'eau fraîche, conserver du chocolat ou un saucisson ramené en prévision du prochain apéro!). Il y a aussi la clim et une télé.

La piscine n'est pas très grande mais était tout à fait propre ainsi que les transats (quoique peu nombreux).

Il y a aussi une table de ping pong, une salle de sport et des massages (à des prix tout à fait raisonnables).

Le restaurant est moins typique que de manger sur la plage comme au Toubia mais les plongeurs qui y ont mangé ont trouvé la nourriture tout à fait correcte.

Point faible : la plage de l'hôtel est à quelques minutes à pieds et ne semble pas à ce jour leur priorité... elle a semblé plus négligée que celle du Toubia et le bar y était fermé (nous y sommes passés vers 18h00).

Bref, au prix où l'Amira est proposé en 2009, cela m'a semblé un excellent rapport qualité prix d'autant plus qu'il est situé à quelques minutes de marche de la marina où embarquent les bateaux de plongée et des quelques boutiques de Safaga (petits magasins d'alimentation, pharmacie, Internet Café...)

 

 

SAFAGA

Nous avons beaucoup apprécié de découvrir cette ville tranquille en 2008. Cela n'a pas changé.

Contrairement à Hurghada et Sharm, pas de forte activité touristique, ce village a gardé sa couleur locale. Comme l'année dernière, aucune "agression" de la part des boutiques, on peut se promener tranquillement le jour ou la nuit sans entendre chaque minute "Hello my friend!" "Where are you from?" comme c'est le cas à Hurghada et à Sharm.

La vie locale est animée la nuit, les égyptiens se promènent, vont dans les bars ou mosquées. La tenue vestimentaire est variée, la population accueillante. Nous avons été particulièrement surpris de payer les prix "locaux" dans les petits supermarchés sans marchander, du service des vendeurs (qui ont respectés leur parole de fournir à une heure donnée tel ou tel article).

On y trouve plusieurs pharmacies, de petites boutiques locales d'alimentation ou de fruits et légumes, quelques petits restaurants bons et pas chers, un "Internet café" qui ne fait pas de café...

 

LOISIRS HORS PLONGEE

Possibilité de loisirs classiques comme la balade en quad, cheval ou chameau dans le désert, de dîner dans un camp bédouin avec coucher de soleil sur les montagnes... d'aller faire du shopping à Hurghada... que nous n'avons pas testées.

Après 2 plongées, un plouf dans la piscine si l'hôtel en a une, un massage, un tour en ville, un apéro ou un pot au fameux "Divers House" après le repas... et on a déjà bien rempli sa journée!

 

 

PLONGEES

Organisation des journées de plongée

Nous avons plongé avec Frédéric Lombard.

Le matin, départ vers 8h30 pour 2 plongées sur son confortable bateau le Chani.

Entre les 2 plongées, un bon repas, une sieste, boissons fraîches et chaudes à volonté...

Excellente organisation, plongée en petits groupes sans stress, pas de limite contraignante sur la durée des plongées, plongées en autonomie pour ceux qui en ont les prérogatives, un tarif tout compris incluant plongée, repas et boissons... un centre que je vous recommande!

Excellente nouveauté en 2009 : le bateau est équipé d'un zodiac, c'est rare sur les bateaux à la journée, et c'est super pratique! Nous en avons largement profité à la fois pour des largages en dehors des sites de mouillage et pour rentrer au bateau. Pas de stress, si on flâne un peu trop longtemps et que l'on ne rentre pas au bateau, si on s'est un peu égarés... le zodiac arrive très vite!

Bravo pour cette bonne initiative qui donne un confort de plongée que l'on a habituellement que sur les bateaux de croisière.

 

Sites de plongées

Il y a peu de monde sur les sites qui se trouvent en dehors de la baie, un peu plus dans la baie où tous se réfugient quand il y a trop de vent pour sortir dans de bonnes conditions, mais rien à voir avec le jacuzzi de bulles que l'on rencontre à Hurghada ou à Sharm.

Lorsque le vent et la mer le permettent, les sites éloignés offrent de superbes plongées comme des tombants et plateaux avec des coraux particulièrement préservés. On a d'ailleurs l'occasion d'y croiser parfois des bateaux de croisière qui eux aussi apprécient la qualité des tombants.

Comme en 2008, nous avons constaté que Frédéric Lombard n'hésite pas à faire de longs trajets pour satisfaire les clients et proposer des nouveaux sites chaque jour de la semaine.

 

 

BAPTEME DE PLONGEE EN RECYCLEUR

Une fantastique expérience que je vous relate ici : baptême de plongée sans bulles

 

 

Les Plus de ce voyage

- Frédéric Lombard et Véro : souriants, agréables, sérieux, et une excellente organisation.

- Mika : un instructeur plongée et recycleur particulièrement agréable, pédagogue et rassurant.

- Le bateau et les plongées proposées : service impeccable, équipage attentionné sans être collant ou envahissant, organisation parfaite, et même un zodiac pour faciliter les plongées

- Bien sur, le baptême en recycleur qui restera un souvenir encore plus fort que ma première plongée. Je recommande cette fantastique expérience!

- Une super équipe sur le bateau cette semaine, ambiance très agréable et festive du groupe

- La proximité de Safaga par rapport à l'aéroport d'Hurghada évite les longs trajets

 

Les Moins

- Le vent à Safaga rend certains sites plus difficiles d'accès... et il y a eu beaucoup de vent cette semaine là!

 

 

Conclusion

BravoUn excellent séjour que nous avons tout particulièrement apprécié. On reviendra!

 

 

Retour en haut de la page

 

© MANTA 2008 - 2011