Raie Manta

MANTALEAU

 

drapeau indonésie Compte-rendu de la croisière à Lembeh et Molluques en mars 2007

Compte-rendu du séjour à Bunaken ici

 

*Si vous utilisez Internet Explorer, vous pouvez sans risque autoriser le contenu bloqué pour visualiser le diaporama

 

 

 

 

 

Photos à venir....

Date de la croisière : du 29 mars au 7 avril 2007

Organisation du voyage : individuelle

Club : Froggies

Plongées réalisées : 23

coeur Avis général : Coup de coeur pour Lembeh !

 

Sites de mes plongées :

Croisière Lembeh / Molluques :

Côte de Manado : Paradise, Efrata

Mayu : Jalan Mansuk, Dermaga tua, tombant (x3)

Molluques : Pasir Raja (x3)

Lembeh : Tandu Rusa, Aer Prang, Nudi Falls, Pintu Kota Kecil, Pintu Kota Besar, Angel Window, Hair Ball, Teluk Kambahu

Bangka : Tanjung Bangka, Sahaung, Batu Tiga

 

 

Un peu de géographie...

carte acces manado

 

Itinéraire de la croisière vers Lembeh

carte nord Manado

 

Itinéraire de la croisière vers Halmahera

carte Molluques

carte Molluques carte Halmahera Ternate

 

Carte des sites de plongée de la croisière Lembeh

carte des sites de plongée du Nord de Manado carte des sites de plongée de Lembeh

 

Compte-rendu du séjour

Ce compte-rendu complète celui que j'ai fait sur mon séjour à Bunaken.

Dans celui de Bunaken, vous trouverez toutes les informations sur le voyage, la plongée, l'hébergement, les repas, les conditions de plongée et les guides (qui s'appliquent aussi à cette croisière) et tout le reste avec Froggies.

Ici, je ne vous parlerai que de la croisière.

 

LA CROISIERE LEMBEH ET MULLUQUES

 

Les circonstances

Il s'agissait d'un premier essai pour étendre les croisières vers la zone des Molluques pour 6 jours et finir à Lembeh pour 4 jours.

La croisière, au départ de Manado, devait passer par les îles de Mayu et Tifore (à peu près à mi chemin entre Lembeh et Halmahera), puis se diriger vers Ternate (capitale de Halmahera) pour obtenir les autorisations nécessaires de la part du sultan de l'archipel afin de plonger dans les eaux à l'Est de Halmahera.

Suite à une tempête les jours précédent le départ de Bunaken, Christiane n'a pas pu se joindre à cette expédition.

Nous sommes partis avec un petit groupe de plongeurs confirmés pour découvrir et explorer les zones de plongées du Nord des Molluques et des îles sur le chemin, accompagnés par sécurité de 2 capitaines, 2 mécaniciens, 4 guides de plongée confirmés dont 1 connaissant la plongée sur ces sites, sans compter cuisiniers et membre d'équipage. Tout était parfaitement organisé pour cette première tentative.

 

Nos aventures

- Le premier jour

Départ en milieu d'après midi et magnifique plongée de nuit à Paradise avant de passer la nuit à naviguer.

La première partie du trajet nécessite une quinzaine d'heures de navigation pour atteindre les îles de Mayu... On ne peut pas dire que la mer fut particulièrement calme! La nuit de traversée a été longue et peu reposante!

 

- Le second jour

Heureux d'arriver à Mayu, nous y trempons les palmes pour 3 plongées de jour avant de reprendre la route vers Ternate.

3 plongées plutôt agréables, à la découverte de tombants colorés et plein de nudibranches.

Cette seconde nuit ne sera guère meilleure que la première, la mer semble houleuse en plein milieu de nulle part ! Aucun récif, aucune île pour casser les vagues ! 12 heures de navigation.

 

- Le troisième jour

ça y est, nous sommes à Ternate! Le responsable de l'équipage s'habille pour se rendre à l'administration du port et obtenir la fameuse autorisation de plongée dans les eaux du territoire de Halmahera.

Hélas, le sultan qui délivre cette autorisation est ... à Jakarta!

Nous attendrons toute la journée à l'arrêt dans le port, sans descendre du bateau (visiter Ternate et ses dizaines de mosquées n'est pas prévu au programme et cela ne nous était pas des plus recommandé)... et c'est seulement à la nuit tombée que les autorités locales arrivent à joindre le sultan qui donne son autorisation...

Il n'est pas raisonnable de tenter un site de plongée de nuit, entre des récifs inconnus... nous nous arrêtons à côté de Ternate au calme pour une nuit reposante (quoique l'on a eu le temps de dormir toute la journée!)

 

- Le quatrième jour

Plonger! On ne pense qu'à cela!

Nous tentons un récif nommé Pasir Raja, ceux qui sautent du bateau se retrouvent au dessus d'une fosse avec des requins, ceux qui s'approchent du tombant et sautent de l'annexe tombent sur un banc de perroquets à bosse... pas mal!

Nous décidons de refaire 2 plongées sur ce récif, en changeant de position vers le sud, l'est... C'est un récif poissonneux, plein de nudibranches. Nous sommes ravis!

Pause vers 16h00 à proximité d'une île... et là... tout est devenu compliqué!

La police nous rejoint sur le bateau et demande de la suivre pour un contrôle des papiers... nous ne le saurons que plus tard, mais nous n'aurions pas dû quitter le bateau!

Nous prenons l'annexe avec le responsable du bateau, vêtus de shorts et tee shirt avec nos passeport et on nous demande de poser pied à terre... Tout s'enchaîne très vite, nous sommes entourés d'une population curieuse de voir des étrangers, cherchant à nous approcher et toucher... de la police qui nous fait monter dans un camion militaire... et démarre... et roule... roule...

Nous nous retrouvons dans une espèce de grande caserne, policière ou militaire, assis dans une salle, avec 2 gardes... et des tas de moustiques, où il fait bien chaud! Les minutes passent, les dizaines de minutes passent... les heures passent... Certains d'entre nous s'inquiètent (pour ne pas dire paniquent) car on nous a pris nos passeports...

Nous finissons par nous retrouver seuls sans les gardes et décidons de sortir un peu de cette salle, dans le couloir. Certains repèrent nos passeports empilés dans un bureau et nous décidons de les surveiller. Nous sommes libres de circuler jusqu'à l'entrée (on ne risquera pas de toutes façons de s'enfuir dans le village en short!).

La nuit tombe... au bout d'interminables heures pendant lesquelles nous avons le temps de regretter de ne pas avoir mis une tenue plus habillée, pris à manger, une bouteille d'eau, nos appareils photo, et surtout un téléphone portable... le responsable tant attendu arrive.

Scène comique, on comprend que le responsable arrive quand tout le personnel s'agite, remet en place la cravate, la veste, le chapeau, et prend un air brusquement occupé... cela fait des heures qu'ils papotaient, fumaient et regardaient un match de foot à la télé!

Le responsable prend les choses en main, tente d'utiliser une machine à écrire (une antiquité!), prend finalement papier et crayon et observe nos passeports comme si il avait en main un document extra terrestre. Le responsable de notre bateau semble essayer de lui expliquer la nature de ce document... nous les surveillons du coin de l'oeil en s'approchant du bureau où ils se trouvent.

C'est si compliqué un passeport! Surtout quand il y a plusieurs visas (tous les membres de notre groupe étaient déjà allés plusieurs fois en Indonésie). Cela lui prendra des heures pour feuilleter nos 8 passeports et griffonner on ne sait quoi sur un papier...

Sans explications, en pleine nuit, on nous rend nos passeports, nous remet dans 2 voitures de polices et ramène au bateau, qui entre temps, avait été déplacé vers un "port".

Nous y retrouvons une foule amassée autour du bateau, des dizaines de policiers (ou militaires?). Nous nous réfugions rapidement à l'intérieur pour découvrir que l'un de nos capitaines est resté avec la police, que l'équipage semble terrorisé, et qu'entre temps, le bateau a été "visité" par la police maritime. Il semblerait qu'ils pensaient que nous pourrions être des pilleurs d'épaves et ont donc fouillé le bateau... prenant au passage quelques paquets de cigarettes, lunettes de soleil...

Nous regrettons alors l'absence de rideaux aux vitres du bateau, nous laissant en vue directe de la foule qui s'agite dehors... j'avoue avoir craint à ce moment là plus un mouvement de foule hystérique ou curieuse que la police elle même!

Le "port" n'est pas adapté au bateau qui heurte sans cesse les pierres qui servent de jetée... cela aussi commence à devenir inquiétant!

Finalement, nous serons autorisés à nous amarrer un peu plus loin, dans le port... et nous attendons toujours le capitaine et le responsable du bateau...

Il seront "libérés" quelques heures plus tard...

Notre responsable nous explique alors que le responsable local estime que nous n'avons pas le droit d'être là (il faut une autorisation pour chaque île!) et nous demande de dégager immédiatement... mais que son second estime que nous avons les autorisations nécessaires pour rester et plonger...

Nous votons... à l'unanimité un départ immédiat! C'est la seule fois où je verrai le capitaine démarrer son moteur et mettre les gaz avant même que l'ancre ne soit totalement remontée!

L'équipage semble avoir eu aussi peur, sinon plus, que nous!

Pour la petite histoire, entre temps, l'équipage a appelé la responsable de Froggies, qui a appelé l'ambassade, le sultan... on ne saura jamais ce qui s'est réellement passé, ce qui a motivé notre arrestation et notre libération...

Il est plus de minuit, nous voici donc repartis dans le sens inverse pour une nouvelle nuit de navigation! quelle nuit, entre les récentes émotions et les vagues, nous aurons du mal à fermer l'oeil!

 

- Le cinquième jour

De retour à Mayu, l'équipage décide de se présenter au village principal (ce que nous n'avions pas fait à l'aller) et de leur offrir cigarettes et poissons... un conseil de village est réuni, nous observons la scène du bateau...

Le chef du village a donné son accord pour que nous restions plonger. Nous refaisons 3 plongées à Mayu, certains verront passer des raies manta...

Mais au retour de la seconde plongée, une nouvelle surprise nous attend.... le village entier semble s'être invité sur le bateau (enfin, seulement les hommes) et en visite les moindres recoins, dont les cabines...

L'espoir de se reposer au soleil et de récupérer des aventures récentes s'envole devant le regard curieux de nos hôtes... je finirai par m'enfermer dans ma cabine!

Finalement, le soir, nous quitterons Mayu pour une nouvelle nuit de traversée et regagner des contrées plus habituées au tourisme, à savoir Lembeh! Ouf! J'avoue mon soulagement!

 

- Du sixième au dixième jour

Plongées magnifiques à Lembeh, calme, repos, soleil.

Arrêt le neuvième jour pour 1 plongée de nuit à Bangka (pas mal, ça change, mais je préfère Bunaken!)

Le dixième jour, 2 plongées à Bangka et 1 plongée à Efrata sur la route de Bunaken (le long de la côte de Manado) avant de rentrer à Bunaken.

 

 

Les Plus de ce voyage

- les sites de plongée de Halmahera semblent intéressants

- de superbes plongées à Lembeh

- un équipage aux petits soins, toujours la qualité de service de Froggies

 

Les Moins

- L'administration policière et militaire à Halmahera ! Ils ne semblent pas prêts à accueillir le tourisme !

- Les "limites" de l'aventure et de l'exploration dans des zones qui ne connaissent pas le tourisme!

 

 

Conclusion

coeurLa croisière Molluques n'est plus d'actualité pour l'instant... peut-être plus tard, quand les choses auront évolué...

En attendant, la croisière Lembeh est une valeur sure et les plongées y sont fantastiques pour les amateurs de "muck dive" et de macro.

La qualité de service de Froggies est impeccable, on, reviendra!

 

 

Retour en haut de la page

 

© MANTA 2008 - 2011